• Emma nous propose en ce début d'année un petit jeu à la Georges PEREC. Il s'agit de réécrire un conte ou une histoire en éliminant du texte une voyelle. Tout est très bien expliqué ICI

    J'ai choisi pour ma part de me passer du A

     

    Vie brisée

    Une petite vendeuse de torche tremble de froid sous un porche. Ses père et mère sont morts. Devenue orpheline, elle est le témoin d'une jeunesse pour toujours perdue. Son désespoir est immense et le gel lui prend tout le corps.

    Elle veut expressément vendre tous ses lumignons pour ce soir profiter d'un gîte et d'un couvert. C'est trop dur...

    Elle décide d'utiliser une première torche pour tenter de récupérer un peu de réconfort et voir fuir le froid. Celle-ci se consume trop vite. Une deuxième, une troisième... Elle recommence  et rêve de fortune, de sécurité, de prince et plus encore.  Le mieux être est bien présent  qui finit par entourer ce petit être frigorifié . Elle veut crier son  soulagement profiter de ce  répit.  cependant Le dernier lumignon est éteint trop tôt. Le froid reprend une force immense et injuste et risque bien de l'emporter.

    Ouf ! un couple vient et l'emmène dans en un luxueux hôtel pour qu'ils vivent ensemble et pour toujours.

    Puisque la Puisqu'une première lettre m'est interdite, je peux bien choisir une fin qui me convient...

     

    Le petit jeu d'Emma

     

    AAAAAAAAAAAhhhhhhh  ! défi relevé Emma !!! smile   4 fautes ! j'ai crié victoire trop tôt !!! sarcastic yes

     


    78 commentaires
  • Après le réconfort, un peu d'effort...

    Les fêtes se terminent, une bonne galette ce week-end et après c'est haricots verts !... et la reprise du sport.

    Deux fois par semaine, je vais à la section gym du CHU me muscler un peu, m'assouplir et éliminer le stress de la journée. Pour fêter la fin d'année, nous avons organisé un petit dîner sous forme d'auberge espagnole et j'ai rédigé à cette occasion un petit compliment pour notre prof.

     

    Le lundi, le mercredi,
    C’est la gym volontaire
    Inspirant ces quelques vers
     
    Après les bisous bisous,
    Tout d’abord l’échauffement
    On trottine en bavardant
     
    En rond sur les tatamis
    On sautille, on court, on rit,
    On s’essouffle, on s’endurcit.
     
    Quand le coach crie « Cessez ! »
    On passe aux ischio-jambiers,
    On se plie pour s’étirer
     
    Sans jamais au grand jamais
    Voir le papotage faiblir
    Mais Manu ne peut sévir
     
    Car au milieu de ses dames
    Il a bien compris ma foi
    Que langue est muscle de choix.
     
    On repasse aux choses sérieuses :
    Taille, bras et petite chaise,
    Des abdos ! nous sommes fort aise
    Les pectoraux, les fessiers,
    C’est sûr tout va y passer.
     
    Le cours est plus silencieux.
    Manu compte et chante un peu
    Ramage rime avec gainage.
     
    Quand nos muscles tétanisent,
    Notre coach et ça c’est fou
    Crie un fracassant « C’EST MOU ! »
     
    On proteste, souffle ou gémit
    Allongées sur nos tapis...
    C’est le coach qui sourit...
     
    Et c’est un grand réconfort
    Quand après deux heures d’effort
    On repart ragaillardies
    Dans notre petit logis.
     
    Merci à notre Manu
    Qui nous rend belles et menues
    Dans la joie et la sueur
    Toujours dans la bonne humeur
     
     
    Signé « Les drôles de Dames »
     

    Après le réconfort, un peu d'effort...

     

    J'ai aimé restituer l'ambiance qui règne dans nos cours, car on souffre certes,  mais on s'amuse beaucoup aussi...Tout le monde était content et hop ! la semaine prochaine ça recommence !!!

    Belle soirée à tous. Restez bien au chaud !!!


    25 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires