• Masse critique : "fières d'être cheminotes" Michelle Guillot - Denise Thémines

    Ma candidature pour chroniquer un nouveau livre dans le cadre de Masse Critique Babelio a été retenue et confinement et tête en friche aidant, je suis très en retard pour vous parler de :

     

    Masse critique Babelio : "fières d'être cheminotes" Michelle Guillot et Denise Thémines

    Résumé :

    Deux cheminotes, deux témoignages, deux tranches de vie qui retracent avec beaucoup d'humanité l'univers de la SNCF. 
    « Mai 1959 arriva, avec la confirmation de mon commissionnement, l'octroi de ma carte SNCF : enfin j'étais une cheminote à part entière, enfin j'avançais, la roue commençait à tourner. » 
    Michelle Guillot est née en 1938 à Nice où son père travaillait aux ateliers SNCF. La guerre finie, la vie reprend son cours à Saintes, rythmée par les trains qui passent, et, à 19 ans, Michelle entre à la SNCF. Elle en sortira, sans vraiment la quitter, trente-six ans plus tard. 


    « Le lundi 21 juillet 1969 à 3 h 56, le premier homme mettait un pied sur la Lune et moi, à 7 h 50, je franchissais la porte du 88, rue Saint-Lazare, à Paris, siège de la SNCF... » 
    Avec ce récit, Denise Thémines porte sur ce monde le regard étonné, curieux et amusé de la jeune embauchée parisienne qu'elle fut voici cinquante ans. 

     

    Cette couverture originale m'a donné envie. Car la lecture de ces deux récits montre qu'elles le sont fières, ces femmes, d'avoir fait mieux que survivre dans le monde essentiellement masculin de la SNCF des années 60, elles ont découvert un métier aux structures administratives complexes et avancé pas à pas dans l'échelle hiérarchique à gros efforts d'adaptation et de volonté.

    J'ai aimé suivre Michelle. Elle raconte comment toute jeune elle est entrée dans cette grande machine qu'est la SNCF et comment à l'époque il était possible d'apprendre un métier "sur le tas". Elle n'avait pas de diplômes mais la farouche volonté de réussir là où on ne l'attendait pas. Avec courage et pugnacité elle s'est adaptée à chaque poste jusqu'à encadrer des équipes avec succès et reconnaissance. Elle a mené une carrière qui ne ferait pas à l'heure actuelle un film, pas d'héroïsme, pas de tapage, mais du courage et de la ténacité qui ont permis, à l'heure de la retraite, de sentir qu'elle a fait et bien fait ce qu'il fallait, qu'elle a fait sa part. Il est amusant de sentir à travers ses lignes, écrites de façon précise et factuelle, cette odeur de bureau, de registres remplis consciencieusement à l'encre rouge, bleue, noire. C'était l'époque des stencils, des carbones, des carnets, des coursiers. J'ai compati lorsqu'elle a abordé la question des roulements du personnel... casse-tête ferroviaire par excellence et à l'époque il n'y avait pas d'informatique...

    Denise relate dans un court récit-nouvelle la petite histoire de sa vie à la SNCF, les anecdotes qui font le sel de la vie professionnelle. Autre style mais une immersion dans ce milieu masculin par excellence.

    Pas de thriller donc, pas de "page turner" mais des morceaux de vie, précieux témoignages d'une époque révolue mais qui a tout de même contribué à l'émancipation des femmes par le travail.

    Les éditions Henri Dugier ont publié dans la même collection d'autres ouvrages relatant divers métiers, cultivant ainsi la mémoire du savoir faire.

     

    Extrait : 

    "Je me suis cependant vite rendu compte que ce projet que je couvais n'avait pas l'adhésion de tous. Entre les "pro" et les autres se trouvait toute la gamme des incrédules et de ceux qui n'attendaient plus que la retraite. Alors, à chaque fois que cela était possible, je me suis attachée à simplifier les tâches, à raccourcir les circuits pour leur démontrer le bien-fondé de notre organisation plutôt que d'essayer de les convaincre. Combien de fois ai-je entendu "Oui, mais avant..." ? " pages 106-107

     

    Belle journée à tous.

     

     

     


  • Commentaires

    22
    Mercredi 5 Août à 09:22

    13° ce matin ..mais le soleil est là .... ! très bonne journée et encore merci pour ton commentaire ...

    21
    Mercredi 22 Juillet à 22:26

    merci pour ta visite, et oui c'était merveilleux de voir cette chouette ! Bises

    20
    Samedi 18 Juillet à 17:18

    très bonne soirée ....bien au chaud !!!

    19
    Samedi 11 Juillet à 09:34

    J'ai adoré voir chez toi, les commentaires à propos de ce livre.

    Point de métiers interdit aux femmes.

    Au départ, je les voyais aussi en chauffeur, celui qui enfourne les pelles de charbon dans la bête humaine.

    Mais j'avoue m'être emporté :-))

    A plus. Amicalement. Yann

    18
    Mardi 7 Juillet à 12:26

    Delightfully Manic    @ bientôt !!!

    17
    Lundi 22 Juin à 11:12

    juin se termine doucement ........grand soleil .... ! bonne journée

    16
    Dimanche 21 Juin à 09:05

    Mon père aussi travaillait à la SNCF..Ce livre m'intéressera, je crois...Je note

    Bon dimanche !

    15
    Lundi 15 Juin à 12:11

    un grand merci pour ton commentaire ....j'espère que tu vas bien ....voilà si longtemps sans nouvel article ...

    14
    Mercredi 20 Mai à 17:13

    très bonne soirée ....j'espère que tu vas bien ...............

    13
    Dimanche 10 Mai à 08:50

    beau dimanche te souhaite !!!!!!!!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    12
    Jeudi 30 Avril à 06:01

    ღ Bonjour  Cathy

    ღ C'est avec plaisir que je fais escale chez toi

    ღ Tout en me baladant de blog en blog

    ღ  Avec  plaisir je m'y suis arrêtée 

    ღ Pour te souhaiter une agréable journée

    ღLa dernière d'un mois qui nous a marqué

    ღ   L'adage dit en mai fait ce qu'il te plait 

    ღ Voyons si cela pourra être fait !!!!

    ღ Gros poutous avec le ☀️

    11
    Mardi 21 Avril à 20:50

    un livre que j'aimerais lire...mon père travaillait à la SNCF

    10
    Vendredi 17 Avril à 09:07

    Et bonne journée .....et tout et tout !!!!!!!!!!!

    9
    Samedi 11 Avril à 07:42

    J'espère aussi que tout va bien pour toi et les tiens...

    J'aime beaucoup ta présentation de ce livre, l'idée de cette collection de livres-témoignages sur les métiers.

    Je note. :)

    Bisous et douce journée.

    8
    Samedi 11 Avril à 07:34

    J'aime bien les témoignages en général et les histoire de femmes encore plus alors j'en prends note. Je l'avais demandé à la Masse critique et j'ai eu "Nous aurons aussi de beaux jours", les écrits de prison de Zehra Dogan, un livre bouleversant, qui était celui que je voulais en priorité, pour une fois  ! Merci pour ta présentation. Bises et un beau week-end

    7
    Vendredi 10 Avril à 20:30

    Bonsoir Cathy. A priori je ne suis pas tentée pour t'emprunter ce double témoignage. J'étais très fière en 1979 de rentrer là où j'ai travaillé pendant 37 ans, mais en 37 ans les valeurs de l'entreprise ont disparu, remplacées par une recherche du profit à court terme. J'espère que tu vas bien. Bonne soirée et bisous

    6
    Vendredi 10 Avril à 16:02

    Super de te lire ....me disais bien voilà bien trop longtemps sans nouvelles

    5
    Vendredi 10 Avril à 14:55

    Si j'ai bien compris, elles sont arrivées  après la guerre, époque à laquelle beaucoup de femmes ont pu accéder à certains métiers masculins du fait qu'on manquait d'hommes. La brèche était ouvertes et les femmes s'y sont précipitées avec succès. Sympa l'idée de cette collection de témoignages. 

    4
    Vendredi 10 Avril à 14:52

    Un livre pour moi, j'aime ces récits de vie, ce besoin de tous ces gens de raconter ce que fut leur quotidien.

    Je prends bonne note du titre et j'essayerai de le commander.

    Bises du jour

    Mireille du sablon

    3
    Vendredi 10 Avril à 13:53
    Durgalola
    Un bon livre c'st sur. Bises et merci
    2
    Vendredi 10 Avril à 13:52

    Coucou Cathy,
    Merci pour ce partage, même si tu es en retard, en ce moment on vit un peu au ralenti ;-)
    Je note, souvent tes propositions me plaisent...
    J'espère que tout va bien pour toi et les tiens.
    Bises et prends soin de toi

      • Samedi 4 Juillet à 20:44

        Coucou Cathy,
        Oui, on a retrouvé le grand air, mais je ne me plains pas, avec un jardin, c'était tout de même bien moins pénible que pour les personnes en appartement, et avec de jeunes enfants.
        J'espère que tout s'est bien passé pour toi et les tiens également. Restons prudents, rien n'est terminé.
        Pour nous, petit passage à l'hâpital pour une opération intra cranienne pour Laurent, et pendant le confinement, justement le 10 avril, date de ta publication, c'était loin d'être drôle et très stressant, d'autant qu'il ne pouvais recevoir de visites. 
        Et récemment, en effet, Loo s'est fait une luxation de la hanche en allant se mettre dans un fil électrique en montagne. Il a fait un bond pas possible et s'est mal réceptionné. Du coup convalescence avec juste les sorties d'hygiène au jardin pour un mois. Si tout va bien, il n'aura pas besoin d'opération, on croise les doigts.
        Bisous, et on te retrouvera peut-être bientôt par ici ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :