• MILETUNE 1 : Jeux d'enfants

    L'an neuf est là et MILETUNE nous propose cette magnifique photo comme premier sujet de l'année...

     

    et le mot imposé est "CAPRICE"

     

    JEUX D'ENFANTS

    Madame DUPUIS descend de son cinquième étage pour faire ses courses et croise la petite fille de la concierge de l'immeuble assise sur le palier du troisième, le nounours sur les genoux, silencieuse et tranquille.

    -Es tu punie ?

    -Non Madame...

    Madame DUPUIS continue sa descente, le sourire aux lèvres, sans questionner davantage la petite. Elle a reconnu ce calme apparent cachant l'effervescence de l'imagination et connaît bien les pensées qui se bousculent dans le crâne de l'enfant. Elle même petite... mais il y a si longtemps...

    Elle se rappelle quand pour échapper à l'ennui de sa chambre où elle se sentait un peu seule et à l'étroit, n'ayant pas le droit d'aller jouer dans la cour pour ne pas déranger les voisins et encore moins dans la rue où selon ses parents elles serait exposée à de grands dangers, elle se glissait dans l'escalier du vieil immeuble et descendait silencieusement un ou deux étages. Chaque palier était couvert d'un dallage en faux marbre bordeaux et blanc qui se muait à l'envi en damier géant, en maisons pour ses personnages imaginaires, en marelle mais là il fallait faire bien attention de ne pas sauter trop fort et elle préférait enseigner les règles du jeu à ses peluches qui faisaient également d'excellents élèves, bien installés en rang, chacun sur son carreau. Les après-midi passaient très vite. Et cette rampe si lisse, si brillante devenait toboggan, piste de ski, tremplin. Il fallait juste faire attention de ne pas trop s'exciter car les marches de l'escalier en bois avaient vite fait de tendre des pièges et faisaient un bruit épouvantable.

    Et cette sensation de vertige lorsqu'elle descendait l'escalier sur sa partie la plus étroite, si proche de ce vide qui l'attirait irrésistiblement, partagée entre le vertige et la peur du noir si elle n'atteignait pas le palier avant l'extinction de la minuterie.

    Quand le mécanisme d'une serrure s'activait, qu'une porte s'ouvrait, ou qu'un pas résonnait dans la cage d'escalier, elle s'asseyait gentiment sur une marche, sage comme une image, comme attendant la levée d'une sanction, pour un caprice ou une bêtise, qui aurait suivi la fameuse menace « si tu n'es pas sage je te mets sur le palier ! ».

    Souvenirs souvenirs... Madame DUPUIS est émue. Elle n'entend parler que d'enfants devant la télé, enfants devant leur tablette, enfants consommateurs... et elle découvre aujourd'hui que cet escalier a gardé son pouvoir magique, celui d'embarquer celui qui s'y attarde dans les mondes imaginaires dont seul l'appel du goûter saura briser le sortilège...

    &&&&&&&&&&&

    Et ceci me permet de vous souhaiter, parmi mille autres voeux, de garder toujours une part de votre âme d'enfant. Belle année à tous !  smile


  • Commentaires

    38
    Samedi 9 Janvier 2016 à 17:38

    Elle est très jolie et bien mignonne cette petite histoire !

    Je te souhaite aussi une très bonne année.

    Bonne soirée

    Bises

    37
    Samedi 9 Janvier 2016 à 11:29

    Je suis toute émue et touchée à la lecture de ce joli récit. Il m’évoque des sensations, des odeurs et la joie secrète qui plonge dans les mondes intérieurs et magiques de l'enfance. La mienne n'est jamais très loin dans mon coeur, c'est un petit univers parallèle dont j'aime ouvrir la porte de temps en temps, et c'est bien agréable :)

    Je te souhaite un doux samedi Cathy, gros bisous

      • Samedi 9 Janvier 2016 à 14:59

        C'est important de savoir actionner de temps en temps le mécanisme qui nous ramène à nos bonheurs d'enfants, c'est vrai... Bisous 

    36
    Jeudi 7 Janvier 2016 à 19:59

    Merci pour ton commentaire argumenté.

    J'aime bien aussi m'investir un peu dans la dynamique de l'ami blogueur.

    Parfois il suffit de peu pour faire comprendre qu'on a saisi le message.

    Mais bloguer est un  "art" difficile, autant de personnes autant d'avis.

    Si tu publies, j'arrive. Je crois m'être abonné à ta lettre.

    Amicalement. yann.

     

      • Samedi 9 Janvier 2016 à 14:58

        C'est gentil Yannn. Pour ma part je scrute les murs de ma commune à la recherche de phrases et tags à te communiquer...

    35
    ...
    Jeudi 7 Janvier 2016 à 18:17

    hello ..comment vas-tu ???

    34
    Jeudi 7 Janvier 2016 à 14:45

    Je n'ai jamais eu l'occasion de le faire ça, je crois que j'aurai eu le vertige mais je me demande si on aurait pas pu faire de la luge dans l'escalier avec les marches cirées ? Lol gros bisous et belle année à toi

    33
    Jeudi 7 Janvier 2016 à 07:30

    Hier j'ai pensé à toi , j'en ai monté des escaliers   j'ai rangé les décos de NOËL au garage  !!!!!!  j'en avais plein les pattes en fin de soirée  hihihihi  bonne journée  big bises 

    32
    Mercredi 6 Janvier 2016 à 21:58
    Marieluce

    il faudrait pouvoir garder une âme d'enfant et laisser toute sa place au rêve ...

    31
    Mercredi 6 Janvier 2016 à 20:46

    Bon soir Cathy,
    Magnifique photo, celle écris et un très joli souhait.
    Merci pour ce très bel instant en ta compagnie.
    Bisous et bonne soirée

    30
    Lundi 4 Janvier 2016 à 21:34

    quelle belle histoire tu nous raconte

    j'ai moi même joué dans les cages d'escalier et j'y ai eu mon premier flirt également (que de souvenir lol)

     

    dans ce message, recoit mes voeux pour 2016 que cette année t'apporte tout ce que tu souhaite....

      • Samedi 9 Janvier 2016 à 14:57

        Souvenir très romantique donc, :-)

    29
    Lundi 4 Janvier 2016 à 08:10

    Devant un escalier :au départ on a les marches dans la tête  et à l'arrivée on les a dans les jambes  ; pour arriver dans la cuisine (marches 10 ) pour aller dans les chambres ;(marches12) Je garde les fesses fermes  hihihihi

    Je te souhaite une bonne semaine big bises 

     

      • Samedi 9 Janvier 2016 à 14:56

        et des mollets en béton !!! :-))

    28
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 23:34

    Tu as raison une merveille cette photo

    27
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 21:45

    J'aime beaucoup ton texte qui sent le vécu. J'ai habité longtemps au premier étage et n'ai pas connu ce genre de cage d'escalier. Pour être un peu tranquille j'allais dans la salle de classe où mon père corrigeait les cahiers et moi j'écrivais le plus souvent et parfois dessinais. Ou alors j'allais jouer dehors, autour de l'école avec mon frère et des copines. Bisous

      • Samedi 9 Janvier 2016 à 14:56

        Sans vivre dans le passé, il est bon de se souvenir de moments magiques de l'enfance. Cette histoire a été inspirée par l'un des miens, mes grands-parents habitant un cinquième étage et dernier sans ascenseur sous une verrière qui permettant à ma mamy de mettre de belles plantes sur le palier. Et pour toi quel privilège d'occuper une classe en dehors des heures de cours... C'est pour ça aussi que mes punitions d'écriture ne m'ont jamais coûté, ni même les gros rhumes. Etre seule dans une classe déserte, quel privilège !!! :-) Bisous

    26
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 19:22

    merci pour ce beau conte. Je te souhaite une très bonne année 2016 et de garder toujours ton âme d'enfant. Bises

      • Samedi 9 Janvier 2016 à 14:52

        :-) merci

    25
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 11:26

    J'adore !

    Merci pour ce beau récit, Cathycat, et merci aussi pour tes voeux.

    Que l'année te soit douce et pleine de tendresse et d'amitié.

    Je t'embrasse fort.

      • Dimanche 3 Janvier 2016 à 12:45

        Ravie que cela te plaise. Ces escaliers sont truffés de cachettes à lutins, c'est sûr wink2

    24
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 06:47

    Très jolie façon de nous souhaiter une bonne année ! Je te souhaite le meilleur pour toi et les tiens. Tes billets sont de petites pépites et celui-ci a eu le pouvoir de me ramener dans la cage d'escalier de l'H.L.M de mon enfance. Il n'était pas aussi beau que celui de la photo mais mon identité s'y est construite... Tu sais nous faire reflechir et voyager dans notre monde intérieur et dans le tien de façon toujours originale. Merci  et gros bisous

      • Dimanche 3 Janvier 2016 à 11:08

        Heureux celui qui a connu la magie de la cage d'escalier ! Je n'imaginais pas avant ce sujet que nous étions aussi nnombreux à avoir des souvenirs si fort d'un lieu qui ne pourrait paraître qu'utilitaire. Tes mots me font très plaisir, merci yes

    23
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 06:46

    Toi, tu l'as gardée, ton âme d'enfant, Cathy, tu sais si bien raconter !

    Je n'ai pas connu les paliers d'un immeuble car enfant, je vivais à la campagne.

    Pour ce qui est du film dont tu parles dans ton article précédent, je l'ai vu et je l'ai trouvé formidable !

    Que cette année nouvelle soit bonne pour toi.

    Bises amicales.

      • Dimanche 3 Janvier 2016 à 11:04

        Oui Clara, c'est un film qui laisse une impression profonde et durable.Je suis contente que tu l'aies aimé même si cela ne m'étonne pas trop wink2

        J'ai grandi moi-même en pavillon mais mes grands-parents habitaient Paris au cinquième et dernier étage et je garde un souvenir très vif de cet escalier que j'aimais tant et dont il m'arrive de remonter dans mes rêves...

    22
    Samedi 2 Janvier 2016 à 22:06
    vivi

    Belle histoire yes

    21
    Samedi 2 Janvier 2016 à 21:13

    Oui, gardons ou retrouvons notre âme d'enfant !

    en te lisant, je me suis retrouvée , enfant, grimpant les 3 étages qui  conduisaient à notre logement, il s'en inventait des histoires dans ces escaliers

    joyeuse année Cathy !

      • Dimanche 3 Janvier 2016 à 10:59

        La cage d'escalier est à elle seule un monde... c'est sûr... Si tu en as l'occasion, tu verras sur MILETUNE que plusieurs participations se rejoignent sur ce point...

    20
    Samedi 2 Janvier 2016 à 20:10

    J'aime te lire et tu m'as en effet transporter dans mes souvenirs d'enfant. Combien de fois me suis-je assise ainsi sur la première marche de notre escalier ! nounours dans les bras et suçant mon pouce (je vois que tu m'imagine très bien ! wink2). Bravo pour cette belle histoire.

    Bonne année pour toi aussi et continue de nous faire rêver.

    A très bientôt !

    Gros bisous

    Annick

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 20:16

        Ah oui ! la tiote Annick suçant son pouce en rêvant... j'imagine très bien :-)

    19
    Samedi 2 Janvier 2016 à 19:50

    ...tu me fais penser à mes jeux dans l'escalier à raconter avec mes copines nos histoires secrètes, c'était il y a bien longtemps!

    Belle année à toi aussi, reviens-nous souvent avec d'aussi jolies histoires!

    Gros bisous de Mireille du Sablon:

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 20:17

        Un endroit magique les escaliers des immeubles anciens... c'est sûr !... :-)

    18
    almanito
    Samedi 2 Janvier 2016 à 18:57

    Très joli texte qui sent le vécu et évoque quelques souvenirs ;) Ha cette rampe glissante à souhait et  vertigineuse, ces marches en bois traitresses et le damier du carrelage...

    J'ai adoré, bravo!

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 19:05

        Merci :-) Je garde un si bon souvenir des escaliers qui menaient chez mes grands-parents, même si je n'y restais jamais seule pour jouer... ;-)

    17
    Samedi 2 Janvier 2016 à 18:47

    j'adooooooooore cette jolie histoire, surement vraie, trops belle et bien racontée, il y a du vécu là...?!

    Bonne année à toi, MIAOU !!!!   smile 

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 18:50

        Un peu de vécu oui, mais un peu seulement :-) et moi j'avais le vertige... Belle année à toi et merci de tes visites. Bisous

    16
    Samedi 2 Janvier 2016 à 18:45

    une bonne et heureuse année et surtout la santé

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 18:51

        Oui la santé est primordiale et le bonheur, nous sommes capables de le construire ! Merci pour tes voeux et reçois les miens en retour. :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :